« Fou ! » : Christoph Kramer gronde contre la FIFA

Photo of author

Christoph Kramer parle de lui-même ZDF en colère et a vivement critiqué la FIFA pour avoir interdit le brassard de capitaine One Love lors de la Coupe du monde au Qatar. Pourtant, le champion du monde 2014 se montre compréhensif pour le flambage de la DFB.

Le modérateur Jochen Breyer a demandé au professionnel du Borussia Mönchengladbach comment il pensait que les associations ne porteraient finalement pas le brassard de capitaine. « Je pense qu’il n’y a pas d’alternative », a répondu Kramer : « Parce que je suis très sûr que la FIFA a clairement indiqué qu’elle omettrait le bandage. La FIFA est vraiment folle en ce moment. C’est tellement triste. » Cette Coupe du monde a montré « qu’il y a une politique de plus de levier. La FIFA veut démontrer sa puissance, et elle le fait ».

Et plus loin : « Je pense même que l’Allemagne aurait dit : ‘Allez, on accepte un carton jaune. Deuxième capitaine Kimmich, troisième Müller, on accepte. Moins trois points, maintenant exagérés, pour le dire crûment, on va fais-le aussi. » Mais il est vrai que la FIFA a le droit de décider et que les associations sont impuissantes.

Breyer a répondu que ce n’était pas vrai : « C’est un débat constant dans le sport. Quand c’est vraiment important, vous ne risquez pas un big bang contre la FIFA. » Du point de vue de Kramer, « la FIFA a déjà vraiment perdu. » C’est « un très, très mauvais signe pour le monde. Ils s’en prennent aux joueurs, menacent de sanctions sportives, c’est fou ».

C’est vraiment facile de « s’asseoir ici dans ce studio, bien sûr je le vois d’un point de vue sportif et je dois être honnête : je pense que c’est tellement fou ce que la FIFA fait depuis 12 ans pour décerner cette Coupe du monde en 2022.  » De son point de vue, c’était « une farce ». L’association mondiale avait menacé de conséquences lundi si des joueurs portant le brassard One Love pour la diversité apparaissaient.