Une énorme action de bougies commémore la mort d’un travailleur du Qatar

Photo of author

Par Paulo Raoul

Des masses de bougies funéraires ont illuminé dimanche soir un stade de football dans la ville de Herne, dans l’ouest de l’Allemagne, alors que la controversée Coupe du monde de football commençait au Qatar.

L’action de l’agence de protection sociale des travailleurs AWO et de l’artiste Volker-Johannes Trieb a commémoré les plus de 15 000 travailleurs migrants décédés au Qatar au cours de la dernière décennie, selon les statistiques du gouvernement qatari.

Au total, 6 500 ballons de football remplis de sable ont également été placés sur le terrain de jeu du stade de Herne, reflétant une autre estimation des décès de migrants basée sur des chiffres fournis par des gouvernements non qatariens.

L’action portait le titre « Conscience du monde, tu es un fléau ».

Le Qatar a nié bon nombre des accusations portées contre lui avant l’événement sportif.

« Traités comme des esclaves »

Bien que les statistiques incluent tous les décès de travailleurs migrants au Qatar au cours des 10 dernières années environ, l’artiste, Volker-Johannes Trieb, a carrément blâmé les préparatifs de la Coupe du monde.

« Le championnat du monde de football a coûté la vie à plusieurs milliers de personnes. Ils ont été traités comme des esclaves et sont morts de chaleur, d’épuisement ou à cause de mesures de sécurité insuffisantes », a-t-il déclaré dans un communiqué.

« La FIFI et le gouvernement du Qatar ont examiné des cadavres, et cela ne doit pas être ignoré pendant les célébrations de la Coupe du monde », a-t-il ajouté.

Le président de la branche locale d’AWO, Michael Scheffler, a déclaré que son organisation considérait les droits de l’homme comme non négociables.

« La vie des travailleurs migrants est plus importante que tout profit. Par notre action, nous voulons faire appel à la conscience du monde du football et lui rappeler les atrocités qui se sont produites à l’approche du championnat du monde », a-t-il déclaré. .

« Les événements sportifs ne doivent plus jamais être confiés à des hôtes qui violent les droits fondamentaux », a-t-il ajouté.

AWO et Trieb ont déjà fait sensation en avril avec une manifestation devant le siège de la FIFA à Zurich, en Suisse, contre l’attribution de la Coupe du monde au Qatar.